Enseignant à l'école Ostéobio depuis 2002, Xavier Blusseau est, de par ses multiples responsabilités, un des piliers de l’équipe pédagogique de l’école. Mais alors qu'est-ce qui a poussé notre enseignant à se lancer dans l’ostéopathie en premier lieu ? Et quelles sont ses missions à l’heure actuelle ? Afin de peindre en mots les contours de ce profil si particulier, l’équipe Communication d’Ostéobio lui a directement posé les questions.

Du sportif à l’ostéopathe.

Xavier Blusseau, c’est avant tout un passionné de sport. Épris d’athlétisme et de compétitions sportives, il est notamment médaillé du championnat de France UNSS de cross-country. Cet attrait pour la performance physique le pousse à dépasser ses limites, à s’intéresser aux douleurs que lui-même ressent lors de ses entraînements, aux différentes façons de s’y adapter et de les soigner. Xavier en fait d’ailleurs le constat lui-même : « Le sport, associé à la douleur et aux soins, m’ont naturellement amené vers un métier de prise en charge et de prévention de troubles musculo-squelettiques. Et puis, de fil en aiguille, vous me croisez dans les couloirs d’Ostéobio ! »

Coordinateur pédagogique, une responsabilité de taille.

Tous nos étudiants le savent déjà, Xavier Blusseau est le fier coordinateur pédagogique des 3èmes années à Ostéobio. En quoi cela consiste-t-il réellement ? La première tâche du coordinateur, c’est de s’assurer de l’existence d’un lien fort entre les cours délivrés et leurs évaluations. Être le garant d’un tel lien, c’est mettre en perspective le projet pédagogique aux yeux des enseignants pour que les étudiants bénéficient de la meilleure formation possible. « L’enjeu est ici de faire la synthèse entre l’esprit clinique, scientifique et socio-professionnel afin de répondre à la fois aux défis de l’employabilité et aux enjeux de la santé publique. »

Être un ambassadeur d’Ostéobio, le rôle de directeur des relations extérieures de l’école.

Grand sportif, ostéopathe professionnel, enseignant, coordinateur pédagogique, autant de casquettes qui font briller notre école en dehors de ses murs. C’est entre autres pour cette polyvalence remarquable que Xavier Blusseau a été choisi pour diriger les relations extérieures d’Ostéobio (DRE) ; « Un rôle des plus passionnants » selon lui, qui se divise en deux facettes.

D’abord, le DRE est le garant de notre promotion à l’extérieur de l’école en dispensant des formations « Made in Ostéobio ». Xavier s’affranchit donc de l’enceinte de l’école et enseigne également le contenu de nos cours dans d’autres établissements, parfois à l’étranger, par exemple en Belgique ou encore en Allemagne.

En construisant de telles relations pédagogiques avec de nouveaux établissements, le DRE favorise directement la mobilité à la fois des enseignants mais aussi des étudiants, notamment dans le cadre de la Charte Erasmus. En permettant à certains de nos élèves de partir apprendre l’ostéopathie en Europe, nous leur offrons également la possibilité de s’enrichir personnellement et culturellement, un apprentissage qui tient à cœur l’ensemble de l’équipe pédagogique d’Ostéobio.

Jean-Baptiste Fuster, Première année à Ostéobio et sportif de haut niveau

J’ai choisi Ostéobio car l’école me suit dans mon projet de sportif de haut niveau, ce que peu de structures font. Au sein d’Ostéobio, les notions de performance et d’efficacité sont prépondérantes. Envisageant une carrière dans le milieu du rugby, l’école nous fait bénéficier de nombreux stages dans le milieu sportif ce qui nous permet de nous familiariser avec des conditions de pratiques professionnelles en dehors d’un cabinet. De plus il existe un vrai apprentissage de la biomécanique qui est mis en avant et la possibilité de pouvoir effectuer un projet professionnel en 4ème année nous offre une véritable autonomie.

Julien Figved, ostéopathe à La Celle-Saint-Cloud (78) diplômé en 2012

Les compétences professionnelles acquises lors de ma formation à Ostéobio me permettent de savoir où me situer dans le parcours de soin dans le cadre d’une prise en charge, notamment pluridisciplinaire, de la pathologie fonctionnelle. Cette formation de qualité m’offre la possibilité de travailler en collaboration avec plusieurs professionnels de santé (médecin généraliste, du sport, neurologue, orthophoniste, podologues…).

Margot Maurel, ostéopathe à Puteaux, diplômée en 2014

Mon cabinet tourne à plein régime malgré la concurrence ! Après bientôt trois années de recul, c’est incroyable comme j’ai l’impression d’avoir été bien formée à mon métier ! Alors merci ?

Rejoignez-nous

454

1,41K

707

46,2K
vues/mois

contactatosteobio [dot] net