L’école Osteobio forme ses étudiants depuis plus 30 ans avec la même rigueur :

  1. Baser son enseignement pratique et théorique sur des validations scientifiques.
  2. Accompagner et professionnaliser ses étudiants durant les 5 années du cursus afin qu’ils soient en capacité d’être autonome en cabinet dès la sortie de l’école.

Ostéopathie : pédagogie et collaboration interprofessionnelle

« Notre enseignement doit être basé sur des validations scientifiques. Notre principal pilier pédagogique se situe là. Les diplômés doivent être capables de prendre en charge des patients dans le cadre de collaborations professionnelles avec des médecins, des chirurgiens, des sages-femmes, des paramédicaux. C'est le gisement de croissance de l'ostéopathie, qui ne peut plus se développer en étant cloisonné à côté du kinésithérapeute, du médecin, de l'infirmier. L'ostéopathie ne pourra se développer que si elle parle, communique avec les autres acteurs de la santé, et si la prise en charge du patient est partagée avec les autres acteurs de la santé. Pour y arriver, il faut se baser sur l'efficacité, la pertinence de nos actes et de nos protocoles ». David DESSAUGE, Directeur de l’école, lors de la rentrée 2023.
 

Réponses des Diplômés de 2023 : les débuts dans la vie professionnelle après l'école

Les étudiants de la promotion 2023 se sont prêtés aux jeux des questions/ réponses 3 mois après la sortie de l’école .

Maylis Gaillot (diplômée en 2023) :

1.Est-ce que l’obtention du diplôme représente le début ou la fin de l’aventure Ostéobio ? 

Début d’aventure ! Je n’ai pas encore ouvert mon propre cabinet et je prends de l’expérience avant de me lancer.

2.Est-ce que tu as préparé ton installation après l’école ou cela a-t-il été totalement improvisé pour toi ?

Oula ! C’est totalement  préparé! Étant de nature stressée, bien préparer son début d’activité était vraiment essentiel pour moi.

3.Est-ce que c’est comme dans tes rêves ou encore mieux ?

Comme dans mes rêves ! Les cabinets où je suis sont tous équipés, modernes, l’essentiel y est pour que je m’y sente comme dans mon propre cabinet.

4.Peux-tu nous faire un retour sur ton début d'expérience en remplacement ? 

Le plus cool c’est d’être en remplacement et donc ne pas avoir de charges à payer en collaboration et pouvoir commencer à gagner sa vie sans trop prendre de risque.

Le moins cool c’est peut être l’appréhension des patients sur le statut de
« remplaçant / collaborateur » qui peut faire peur quand on a l’habitude de son praticien.

5.Est-ce que tu as pour objectif de continuer à acquérir de nouvelles aptitudes par le biais de la formation continue ou that’s enough ?

Bien sûr! J’ai déjà plusieurs formations en tête ! Notamment dans le domaine sportif, pédiatrique ou  encore fascias… j’aimerais pouvoir toucher à tout pour être là plus complète possible ! Je trouve important de toujours remettre en question sa pratique. 

Théo Etienne (diplômé en juillet 2023)

1.Est-ce que tu as préparé ton installation après l’école ou cela a-t-il été totalement improvisé pour toi ?

Ça fait un moment maintenant que j’ai envie d’ouvrir mon propre cabinet donc le début d’une nouvelle aventure! Ça fait bizarre de ne pas commencer l’année scolaire en tant qu’étudiant à Osteobio, mais je suis ravi de mes débuts dans la vie professionnelle. Cette installation était préparée.

2.Préparée ou totalement freestyle ?

En cinquième année, nous devons présenter notre projet d’installation. Cela nous permet de mener l’ensemble des recherches nécessaires à notre installation. L’étude de marché que nous avons réalisée il y a quelques mois semble bonne et tout se passe comme prévu, voir mieux !

3.Est-ce que c’est comme dans tes rêves ou encore mieux ?

Encore mieux que dans mes rêves pour certains points, différent pour d'autres. Tout ne peut pas être parfait, j'en suis bien conscient ! 

4.Peux-tu nous faire un retour sur ton début d'expérience en remplacement ? 

Le plus cool dans l’histoire, c’est d’avoir sa propre autonomie, son propre cabinet, de faire plein de connaissance dans le monde pluridisciplinaire, et de mener plein de projets en même temps. En plus, j'ai pu retrouver ma région et mes potes d’enfance.

Le moins cool c’est de voir que la vie étudiante est terminée, de se séparer de ses copains d'études (qui sont partis partout en France) et de quitter la région parisienne.

5.De nouvelles aptitudes (formation continue) ou that’s enough ?

Je ne suis pas encore inscrit dans les nouvelles formations car pour l’instant je n’ai que très peu de temps pour ça ! Je préfère commencer par développer mon Cabinet et communiquer sur lui auprès de toutes les entreprises, clubs sportifs, associations autour de Tours ! Projet qui déroule à merveille également, car j’ai pu intégrer un club sportif et je suis sur le point d’intégrer une entreprise !

 

Pauline Lecourt, ostéopathe à Grenoble (38) diplômée en 2014

Je suis fière de l’enseignement rationnel de qualité que j’ai reçu. Le métier d’ostéopathe m’a été transmis avec passion et aujourd’hui c’est avec assurance que j’assure la prise en charge de mes patients.

Lélia Ferbus, ostéopathe à Ecueillé (36) diplômée en 2016

Un grand merci à Ostéobio de m’avoir permis de devenir une ostéopathe qualifiée. La qualité de l’enseignement ainsi que l’expérience obtenue grâce au projet professionnel effectué sous la tutelle d’un ostéopathe aguerri m’ont permis de m’installer sans soucis majeur et d’être reconnue par les patients et les médecins généralistes des alentours. Ces derniers orientent d’ailleurs leurs malades vers moi. En six mois de temps, ma patientèle s’élargit régulièrement, atteignant la fourchette de 20 à 25 personnes par semaine, et elle continue de s’accroître. Les retours que j’ai pu recevoir de la part de professionnels du monde médical ou autre ne sont que positifs.

Julien Figved, ostéopathe à La Celle-Saint-Cloud (78) diplômé en 2012

Les compétences professionnelles acquises lors de ma formation à Ostéobio me permettent de savoir où me situer dans le parcours de soin dans le cadre d’une prise en charge, notamment pluridisciplinaire, de la pathologie fonctionnelle. Cette formation de qualité m’offre la possibilité de travailler en collaboration avec plusieurs professionnels de santé (médecin généraliste, du sport, neurologue, orthophoniste, podologues…).

Rejoignez-nous

715

1,6 K

1105

46,2K
vues/mois