La pratique ostéopathique est une médecine manuelle qui repose avant tout sur le principe de prévention. L’ostéopathe cible et traite les problèmes mécaniques au niveau du squelette, des muscles, des viscères et du crâne, et considère le corps humain dans

Raison n°1 : La santé, plus qu’un simple métier

Travailler dans le secteur de la santé, ce n’est pas seulement trouver un emploi, c’est un choix de vie, une vocation. C’est aimer le contact humain et avoir le désir et l’envie de soigner des personnes par des manipulations, tout en considérant le corps humain comme un grand système d’une passionnante complexité. 

Raison n°2 : Une profession manuelle 

Ce qui rend l’ostéopathe si particulier, c’est qu’il exerce l’un des rares métiers de santé manuel. En effet, l’ostéopathie repose essentiellement sur des manipulations, pour soulager les douleurs du système musculo-squelettique comme les douleurs sciatiques, les crampes ou le lumbago. Mais les bienfaits de ces manipulations vont bien plus loin ; elle permet aussi d’apaiser les torticolis, l’arthrose ou d’autres troubles divers comme l’asthme, les vertiges, les migraines et les problèmes de sommeil.

Raison n°3 : Travailler dans une industrie qui roule bien !

La France est le pays de l'ostéopathie ! En 2019, l’annuaire ADELI (qui recense l'ensemble des professionnels de santé) dénombrait 31 000 ostéopathes exerçant sur tout le territoire, et ce nombre ne fait qu’augmenter ! En moyenne, on compte 2122 habitants par ostéopathe, et le nombre de consultations augmente chaque année. Les mutuelles en prennent d’ailleurs conscience et remboursent de plus en plus les soins ostéopathiques, qui ne sont pas pris en charge par la Sécurité Sociale. 

Raison n°4 : Le diplôme d’ostéopathe, un titre reconnu !

Depuis 2002, le diplôme d’ostéopathe est un diplôme reconnu au terme d’un parcours de 5 ans au sein d’un établissement de formation agréé par le ministère de la Santé. La formation initiale en ostéopathie est composée de 4 860 heures réparties sur une formation académique de 3 360 heures et une formation pratique clinique de 1500 heures. Nos étudiants ostéopathes achèvent ainsi leur parcours académique en ayant à la fois une vraie expertise théorique et une réelle expérience professionnalisante avec le patient.

Raison n°5 : L’indépendance

Une fois leur diplôme obtenu, la plupart des étudiants décident d'exercer en libéral. En effet, parmi les 31 000 ostéopathes en France, la plupart d'entre eux sont des ostéopathes dédiés, ce qui signifie qu'ils ne sont ni médecins ni kinésithérapeutes. En tant que libertaire, le choix du statut juridique compte, et de nombreuses options sont possibles. Il aura également la possibilité de travailler seul ou avec des collègues. Il ne tient qu’à l’ostéopathe lui-même d’organiser sa vie professionnelle comme il le souhaite. 

Raison n°6 : La diversité du métier

L’ostéopathie est un domaine complexe, rempli d’opportunités de spécialisation. D’abord, un jeune diplômé peut tout à fait démarrer son propre cabinet, travailler en structure hospitalière, rejoindre une maison de santé, une entreprise, une association ou encore un club sportif. Et puis il ne tient qu’à l’ostéopathe d’explorer des branches spécifiques de son métier : travailler avec les nourrissons, les sportifs de haut-niveau, les personnes âgées, les individus en situation de handicap... Les options sont multiples, diverses et variées !

Raison n°7 : La recherche et le développement

Ces spécialisations, elles servent également à faire avancer la profession à travers la recherche. L’apprentissage de la R&D dans le domaine de l’ostéopathie est devenu au fil du temps un axe stratégique pour les établissements de formation et plus particulièrement pour Ostéobio.

Que les étudiants poursuivent dans la recherche ou non, cet apprentissage leur permet de pousser leurs connaissances, d’avoir un sens critique et de faire activement évoluer la pratique ostéopathique en publiant les fruits de leurs travaux dans des revues scientifiques.

 Raison n°8 : L’humain

Bien sûr, l’ostéopathie est une profession centrée sur l’humain et le corps. C’est pourquoi un bon ostéopathe doit avoir des qualités et des compétences requises pour assurer le bien-être de son patient :

  • Excellentes compétences interpersonnelles et relationnelles
  • Une éthique irréprochable. L'ostéopathe doit être en mesure de recommander la meilleure solution au patient
  • Être patient, à l’écoute et calme

Raison n°9 : Le bien-être

Le bien-être général de ses patients, c’est la priorité de l’ostéopathe. Il ne se contente pas de regarder les symptômes, mais envisage le corps humain dans sa globalité et établit son diagnostic en fonction d’une multitude de facteurs. Enfants, sportifs, seniors, femmes enceintes… L’ostéopathe est là pour améliorer la mobilité et l’équilibre, rétablir le confort et le sourire chez sa patientèle. 

Raison n°10 : Apprendre toute la vie

Enfin, de nombreuses formations permettent aux ostéopathes de pouvoir compléter leur apprentissage. Dans ce but d’apprentissage tout au long de la vie, Ostéobio propose de nombreuses formations continues aux acteurs de la santé, qu’ils soient professionnels libéraux ou salariés. 

On l’a dit, l’ostéopathe exerce un métier complexe qu’il n’aura de cesse d’explorer toute sa vie durant. La diversité de statut, de patientèle et de spécialisation offre tout un monde à découvrir, alors n’attendez plus, et sautez le pas de l’ostéopathie !
 

Passionnante et enrichissante, l’ostéopathie est une véritable vocation d’avenir !

 

 

Lélia Ferbus, ostéopathe à Ecueillé (36) diplômée en 2016

Un grand merci à Ostéobio de m’avoir permis de devenir une ostéopathe qualifiée. La qualité de l’enseignement ainsi que l’expérience obtenue grâce au projet professionnel effectué sous la tutelle d’un ostéopathe aguerri m’ont permis de m’installer sans soucis majeur et d’être reconnue par les patients et les médecins généralistes des alentours. Ces derniers orientent d’ailleurs leurs malades vers moi. En six mois de temps, ma patientèle s’élargit régulièrement, atteignant la fourchette de 20 à 25 personnes par semaine, et elle continue de s’accroître. Les retours que j’ai pu recevoir de la part de professionnels du monde médical ou autre ne sont que positifs.

Julien Figved, ostéopathe à La Celle-Saint-Cloud (78) diplômé en 2012

Les compétences professionnelles acquises lors de ma formation à Ostéobio me permettent de savoir où me situer dans le parcours de soin dans le cadre d’une prise en charge, notamment pluridisciplinaire, de la pathologie fonctionnelle. Cette formation de qualité m’offre la possibilité de travailler en collaboration avec plusieurs professionnels de santé (médecin généraliste, du sport, neurologue, orthophoniste, podologues…).

Pauline Lecourt, ostéopathe à Grenoble (38) diplômée en 2014

Je suis fière de l’enseignement rationnel de qualité que j’ai reçu. Le métier d’ostéopathe m’a été transmis avec passion et aujourd’hui c’est avec assurance que j’assure la prise en charge de mes patients.

Rejoignez-nous

561

1,56 K

914

46,2K
vues/mois

contactatosteobio [dot] net