Entretien avec Vincent : un orthopédiste orthésiste passionné

La com' : Bonjour Vincent, l'équipe com' a entendu dire que tu avais un profil étudiant spécifique ! Est-ce que tu peux te présenter?

Vincent : Je m’appelle Vincent Cardoso, j’ai 40 ans et je viens de Lille, enfin de la métropole lilloise. Je suis marié depuis maintenant presque 20 ans ! J’ai deux grands enfants qui ont 23 et 21 ans ! Je suis orthopédiste orthésiste.

L'univers de l'orthopédie orthésiste expliqué par Vincent

La com' : Est-ce que tu peux nous expliquer ce que c'est qu’être orthopédiste orthésiste?

Vincent : Pour faire simple, un patient va se présenter à moi avec une pathologie. Mon métier consiste à créer un appareillage pour résoudre ces pathologies ou tout du moins les améliorer. Par exemple, si je vous dis orthèse plantaire, vous me répondez ?

La com' : Semelles ! Vincent : Exactement, on a aussi beaucoup d’orthèses de mains pour tout ce qui est lié à des troubles statiques ou d'autres pathologies. En plus de cela, on a un panel assez large d’orthèses comme les genouillères, les ceintures, les corsets et même des chaussures thérapeutiques.

De l'étudiant au professionnel expérimenté 

La com' : C’est un métier passionnant, mais comment devient-on orthopédiste orthésiste ? Depuis combien de temps exerces-tu ?

Vincent : Pour avoir le droit de pratiquer, il faut obtenir un BTS ! Cela fait déjà 10 ans que j’exerce !

La com' : Plus généralement, comment te sens-tu à l'école ? Bien que l’école ait fait ses preuves dans le domaine de la reconversion professionnelle, ton profil d’étudiant n’est pas le plus courant à l’école. On a beaucoup de néo-bacheliers ou d'étudiants qui viennent de filières comme STAPS, santé/médecine PAS ou LASS. De plus, il nous semble que tu fais des aller-retours Lille-Paris ? Comment te sens-tu vis-à-vis de cela ?

Vincent : Alors tout à fait, je voyage beaucoup, mais j’ai l'habitude. Je suis un grand voyageur, un grand baroudeur ! Ça fait des années que je fais ça. Je bouge énormément, je roule beaucoup. Donc ce n’est pas forcément perturbant pour moi.

Par contre, il est vrai que l’on a besoin d’organisation, ça c’est sûr ! Le plus important pour moi, c'est d'être organisé. Si je ne le suis pas ou si on ne me permet pas de l’être, un projet de reconversion professionnelle comme celui chez Ostéobio ne peut pas exister. Pour arriver à cela, nous avons adapté mon emploi du temps et pris le temps de créer un aménagement. C’est une véritable offre personnalisée !

Intégration et enrichissement mutuel dans la promo d'Ostéobio

La com': On se doute que tes semaines doivent être bien remplies entre tes différentes activités et ta famille. Cela nous fait penser que tu es en cours avec des étudiants qui ont l’âge de tes enfants. Comment te sens-tu dans la promo que tu as intégrée ?

Vincent : Alors là, au top du top. Il y a les anciens qui ont peut-être plus d’années d’expérience que moi et les plus jeunes, moi ça me fait marrer. Il faut être honnête, j’essaie quand même de faire marrer les autres aussi. Un peu plus sérieusement, on échange beaucoup. Les jeunes viennent me voir, me demandent des conseils ou des avis ou si j’ai déjà vu ça. Et puis vice versa, ils m'apprennent beaucoup de choses.

La com' : C'est génial ! Merci beaucoup. Merci de nous avoir donné de ton temps pour répondre à ces quelques questions.

 

Jean-Baptiste Fuster, Première année à Ostéobio et sportif de haut niveau

J’ai choisi Ostéobio car l’école me suit dans mon projet de sportif de haut niveau, ce que peu de structures font. Au sein d’Ostéobio, les notions de performance et d’efficacité sont prépondérantes. Envisageant une carrière dans le milieu du rugby, l’école nous fait bénéficier de nombreux stages dans le milieu sportif ce qui nous permet de nous familiariser avec des conditions de pratiques professionnelles en dehors d’un cabinet. De plus il existe un vrai apprentissage de la biomécanique qui est mis en avant et la possibilité de pouvoir effectuer un projet professionnel en 4ème année nous offre une véritable autonomie.

Hélène Medinger, ostéopathe exerçant au sein de 2 teams moto, diplômée en 2013

Ostéobio est une école novatrice tant dans sa vision de prise en charge des patients que dans l’enseignement délivré. Je soulignerais également l’importance des stages et la pratique terrain omniprésente dans le cursus.

Lélia Ferbus, ostéopathe à Ecueillé (36) diplômée en 2016

Un grand merci à Ostéobio de m’avoir permis de devenir une ostéopathe qualifiée. La qualité de l’enseignement ainsi que l’expérience obtenue grâce au projet professionnel effectué sous la tutelle d’un ostéopathe aguerri m’ont permis de m’installer sans soucis majeur et d’être reconnue par les patients et les médecins généralistes des alentours. Ces derniers orientent d’ailleurs leurs malades vers moi. En six mois de temps, ma patientèle s’élargit régulièrement, atteignant la fourchette de 20 à 25 personnes par semaine, et elle continue de s’accroître. Les retours que j’ai pu recevoir de la part de professionnels du monde médical ou autre ne sont que positifs.

Ostéobio, une école du groupe Eduform'Action

logo du groupe Edu Form Action

Depuis 2022, Eduform’Action, groupe entrepreneurial en fort développement, consolide un réseau d’écoles, de CFA et d’organismes de formation partout en France, formant chaque année 57 000 apprenants. Le groupe propose une offre étendue de formations initiales ou continues dans 3 pôles d’expertise : Santé et Sécurité, Digital et Tech, Impact et Énergie.

Rejoignez-nous

766

1,6 K

1164

46,2K
vues/mois