Cette année encore, l’APB a laissé 17 000 jeunes sans affectation, faute de places, dans 115 formations universitaires différentes. Parmi les filières touchées, on compte les STAPS : en avril, 33 000 candidats souhaitaient intégrer cette discipline… pour seulement 15 000 places disponibles. C’est le tirage au sort qui déterminera donc les étudiants qui intégreront la discipline de leur choix. Quant aux autres, restés sur la touche, ils devront se rabattre sur une filière imprévue. Or, le 14 juillet s’ouvrira la troisième et dernière vague d’admission. Et si Ostéobio était la solution ?

Classe d'étudiant en travaux pratiques écoutant leur professeur de l'école dOstéopathie Ostéobio Paris

L’ostéopathie chez Ostéobio : quand le destin frappe à votre porte

Laisser le hasard décider d’une carrière professionnelle est injuste et inacceptable. Mais les élèves peuvent aussi considérer qu’il s’agit d’un signe du destin. Car, si envisager dans l’urgence une piste imprévue peut s’avérer anxiogène, des solutions existent bel et bien. Intégrer Ostéobio, c’est s’assurer d’une filière aux nombreux débouchés, découvrir un métier à la fois technique et intellectuel, mais surtout fondé sur le relationnel, et enfin bénéficier d’une carrière passionnante…

Ostéobio : une autre manière d’intégrer le monde du sport

Ostéobio propose ainsi une piste sérieuse pour intégrer le monde du sport. Plus : c’est l’assurance d’un débouché dans un secteur porteur et en pleine expansion. En tant que véritable médecine manuelle, incluse dans l’offre de soins et au monde hospitalier, l’ostéopathie est devenue en 2017 une discipline nécessaire aux sportifs : amélioration des performances, prévention ou récupération des blessures, ergonomie… Son utilité a totalement intégré les pratiques. Mais, à l’inverse des universités, Ostéobio propose des conditions d’études idéales. Accompagnement personnalisé, environnements scientifique et technique pointus, aucun concours ni tirage au sort : aucun stress. L’École permet de devenir parmi les praticiens les plus reconnus de la profession. Les chiffres en témoignent et les portes d’Ostéobio sont grandes ouvertes pour venir le constater sur place.

Intégrer Ostéobio : des études vite rentabilisées

Quelle que soit l’école, les études d’ostéopathie demandent toujours un réel effort financier. Ostéobio en est pleinement conscient. Ainsi, des aides existent et tout est mis en œuvre pour que le cursus soit mené au bout dans les meilleures conditions. Grâce à un plan de financement spécifique à Ostéobio, la première année, coûtant normalement 8250 €, peut être effectuée pour 2000 € de moins. Des prêts étudiants sont spécialement proposés à taux extrêmement réduits. Des chambres sont même disponibles à proximité de l’École. Et d’autres facilités de paiement sont envisageables au cas par cas, en contactant Ostéobio. Or, il faut savoir que 83 % des diplômés d’Ostéobio sont financièrement autonomes après 3 ans d’activité, malgré le coût des études : c’est loin d’être le cas pour la grande majorité des filières universitaires…

Fares

Julien Figved, ostéopathe à La Celle-Saint-Cloud (78) diplômé en 2012

Les compétences professionnelles acquises lors de ma formation à Ostéobio me permettent de savoir où me situer dans le parcours de soin dans le cadre d’une prise en charge, notamment pluridisciplinaire, de la pathologie fonctionnelle. Cette formation de qualité m’offre la possibilité de travailler en collaboration avec plusieurs professionnels de santé (médecin généraliste, du sport, neurologue, orthophoniste, podologues…).

Lélia Ferbus, ostéopathe à Ecueillé (36) diplômée en 2016

Un grand merci à Ostéobio de m’avoir permis de devenir une ostéopathe qualifiée. La qualité de l’enseignement ainsi que l’expérience obtenue grâce au projet professionnel effectué sous la tutelle d’un ostéopathe aguerri m’ont permis de m’installer sans soucis majeur et d’être reconnue par les patients et les médecins généralistes des alentours. Ces derniers orientent d’ailleurs leurs malades vers moi. En six mois de temps, ma patientèle s’élargit régulièrement, atteignant la fourchette de 20 à 25 personnes par semaine, et elle continue de s’accroître. Les retours que j’ai pu recevoir de la part de professionnels du monde médical ou autre ne sont que positifs.

Hélène Medinger, ostéopathe exerçant au sein de 2 teams moto, diplômée en 2013

Ostéobio est une école novatrice tant dans sa vision de prise en charge des patients que dans l’enseignement délivré. Je soulignerais également l’importance des stages et la pratique terrain omniprésente dans le cursus.

contactatosteobio [dot] net