Walid Salem, ostéopathe en Belgique, qui travaille à l’unité de recherche en ostéopathie de la Faculté des Sciences de la Motricité à l’Université Libre de Bruxelles, a accepté de répondre aux questions de Xavier Blusseau.

Il nous parle de son parcours, des ses travaux de recherche et de la cinématique cervicale qu’il connaît bien grâce à un doctorat en Sciences de la Motricité en 2007, pour lequel son sujet de thèse était : « la colonne cervicale de la physiologie à la manipulation ». Thèse que vous pouvez retrouver sur le site de l’ULB.

Walid Salem, également enseignant en biomécanique vertébrale, nous livre ici une vision nouvelle de la physiologie inter-segmentaire tridimensionnelle cervicale, qui remet en question les lois de Fryette.

Une interview indispensable pour bien comprendre le mécanisme des manipulations cervicales !

Jean-Baptiste Fuster, Première année à Ostéobio et sportif de haut niveau

J’ai choisi Ostéobio car l’école me suit dans mon projet de sportif de haut niveau, ce que peu de structures font. Au sein d’Ostéobio, les notions de performance et d’efficacité sont prépondérantes. Envisageant une carrière dans le milieu du rugby, l’école nous fait bénéficier de nombreux stages dans le milieu sportif ce qui nous permet de nous familiariser avec des conditions de pratiques professionnelles en dehors d’un cabinet. De plus il existe un vrai apprentissage de la biomécanique qui est mis en avant et la possibilité de pouvoir effectuer un projet professionnel en 4ème année nous offre une véritable autonomie.

Pauline Lecourt, ostéopathe à Grenoble (38) diplômée en 2014

Je suis fière de l’enseignement rationnel de qualité que j’ai reçu. Le métier d’ostéopathe m’a été transmis avec passion et aujourd’hui c’est avec assurance que j’assure la prise en charge de mes patients.

Lélia Ferbus, ostéopathe à Ecueillé (36) diplômée en 2016

Un grand merci à Ostéobio de m’avoir permis de devenir une ostéopathe qualifiée. La qualité de l’enseignement ainsi que l’expérience obtenue grâce au projet professionnel effectué sous la tutelle d’un ostéopathe aguerri m’ont permis de m’installer sans soucis majeur et d’être reconnue par les patients et les médecins généralistes des alentours. Ces derniers orientent d’ailleurs leurs malades vers moi. En six mois de temps, ma patientèle s’élargit régulièrement, atteignant la fourchette de 20 à 25 personnes par semaine, et elle continue de s’accroître. Les retours que j’ai pu recevoir de la part de professionnels du monde médical ou autre ne sont que positifs.

contactatosteobio [dot] net