Depuis le 27 novembre se tient le Salon virtuel des formations Santé, social, paramédical et sport de l'Étudiant. Une occasion pour découvrir et poser toutes vos questions. 

Voici les 3 questions qui sont le plus revenues.  

Réforme du BAC ! Quelles matières choisir ?  

Depuis la réforme du baccalauréat voulue par le Ministre l’Éducation Nationale, il est normal de se poser la question de la cohérence des matières choisies et de son projet professionnel. La voie générale ne se divisant plus en séries, les lycéens ont l’opportunité de choisir en fonction de leurs goûts mais aussi en fonction de leurs futures études.

Les études d’ostéopathie se basent sur les notions en biomécanique, qui est une branche de la physique appliquée au vivant. Pendant la formation, la biologie et la physique seront aussi abordées. Nous conseillons à nos futurs étudiants de conserver une spécialité biologie pour le baccalauréat, afin d’avoir acquis les fondamentaux pour un cursus en ostéopathie.

N’oublions pas que chaque individu est différent et qu’une dimension 100% scientifique ne signifie pas 100% de réussite. Aussi de nombreux bacheliers de cursus non scientifiques intègrent Ostéobio et font des parcours d’étude admirables.

 

Intégrer une école d’ostéopathie après STAPS ?

De plus en plus d’étudiants en STAPS intègrent une formation en ostéopathie après leur cursus.

Avec une pédagogique tournée vers l’anatomie et la biomécanique, la formation en sciences et techniques des activités physiques et sportives permet d’intégrer une école d’ostéopathie en cours de cursus. Les étudiants de STAPS peuvent intégrer directement la 2ème année s’ils ont validé les matières scientifiques lors de leur 1ère année à l’UFR STAPS. Des supports e-learning et une formation de mise à niveau à l’entrée dans l’école permet à l’étudiant de démarrer son cursus sereinement.

 

Comment faire le bon choix d’orientation dans un parcours de médecine manuelle ? 

Les médecines manuelles vous attirent mais vous ne savez pas quel parcours choisir ? Kinésithérapeute, chiropracteur, étiopathe, ostéopathe sont autant de métiers fascinants aux parcours d’études qui peuvent différer. Les métiers de kinésithérapeute et d’ostéopathe sont des métiers de médecine manuelle mais la pratique n’est pas tout à fait la même.

En effet les patients consultent les kinésithérapeutes sur prescription de leur médecin alors que les ostéopathes sont des praticiens de première intention, c’est-à-dire que le patient n’a pas besoin de prescription.

Les traitements diffèrent également. Là où le kinésithérapeute traite une zone du corps traumatisée suite à une blessure par exemple, l’ostéopathe va travailler de façon plus globale et traiter le corps dans son ensemble.

Le parcours d’études est aussi différent. Le kinésithérapeute est admis sur concours après une année universitaire et ses études durent 4 ans. L’ostéopathe est admis sur dossier pour un cursus de 5 ans en école.

 

Vous avez d'autres questions ? Le salon reste en ligne : rendez-vous jusqu'au 27 décembre sur notre stand virtuel.  

Rejoignez nous ! 

Hélène Medinger, ostéopathe exerçant au sein de 2 teams moto, diplômée en 2013

Ostéobio est une école novatrice tant dans sa vision de prise en charge des patients que dans l’enseignement délivré. Je soulignerais également l’importance des stages et la pratique terrain omniprésente dans le cursus.

Julien Figved, ostéopathe à La Celle-Saint-Cloud (78) diplômé en 2012

Les compétences professionnelles acquises lors de ma formation à Ostéobio me permettent de savoir où me situer dans le parcours de soin dans le cadre d’une prise en charge, notamment pluridisciplinaire, de la pathologie fonctionnelle. Cette formation de qualité m’offre la possibilité de travailler en collaboration avec plusieurs professionnels de santé (médecin généraliste, du sport, neurologue, orthophoniste, podologues…).

Lélia Ferbus, ostéopathe à Ecueillé (36) diplômée en 2016

Un grand merci à Ostéobio de m’avoir permis de devenir une ostéopathe qualifiée. La qualité de l’enseignement ainsi que l’expérience obtenue grâce au projet professionnel effectué sous la tutelle d’un ostéopathe aguerri m’ont permis de m’installer sans soucis majeur et d’être reconnue par les patients et les médecins généralistes des alentours. Ces derniers orientent d’ailleurs leurs malades vers moi. En six mois de temps, ma patientèle s’élargit régulièrement, atteignant la fourchette de 20 à 25 personnes par semaine, et elle continue de s’accroître. Les retours que j’ai pu recevoir de la part de professionnels du monde médical ou autre ne sont que positifs.

Rejoignez-nous

407

1,34K

566

46,2K
vues/mois

contactatosteobio [dot] net